Technologie

5 astuces pour mieux utiliser son imprimante 3D

Dans un cadre professionnel ou privé, l’impression 3D apparaît comme une solution technologique adaptée pour économiser temps et ressources. Toutefois, un usage optimal d’une imprimante 3D nécessite la connaissance de quelques bons gestes. Découvrez 5 astuces pour mieux utiliser votre imprimante 3D.

Monter soi-même son imprimante 3D pour en comprendre le fonctionnement

La plupart des modèles d’imprimantes 3D proposés sur le marché sont fournis en kit à l’achat. Monter soi-même son appareil d’impression peut requérir beaucoup de minutie, toutefois ceci vous fera gagner du temps au moment de l’utilisation. En effet, un montage personnel aide à comprendre le fonctionnement de la machine.

Un montage réalisé sans hâte, en suivant une à une les indications du manuel dédié est la garantie d’obtenir des impressions d’excellentes factures. Pour vous faciliter le travail, répertoriez les différentes pièces dès le début et assurez-vous qu’elles sont au complet. Vous pouvez aussi consulter les avis pour choisir la meilleure imprimante 3d si vous souhaitez obtenir une machine de qualité.

Faites les réglages appropriés

Une fois le montage réussi, il vous faudra passer à la mise à jour du logiciel de fonctionnement intégré et aux différents paramétrages. Au niveau du filament, le réglage de la température est un aspect clé, car celle-ci influence directement la qualité du rendu final après impression. Une chaleur de fusion excessive peut occasionner par exemple un fort dépôt de plastique.

En revanche, une température moindre est une cause potentielle d’occlusion au niveau du compartiment de fusion. Intéressez-vous également au réglage de l’extrudeur, car son bon fonctionnement assure un déversement correct de matière.

Testez la capacité d’impression de votre machine

Avant de passer à la réalisation de votre propre modèle 3D, les spécialistes de l’impression en trois dimensions recommandent de tester la capacité réelle de l’imprimante. Ceci permet de connaître le seuil de tolérance de l’appareil lorsqu’il s’agit de dessiner des pièces présentant des angles d’amplitude importante. Pour ce faire, réalisez par exemple des pièces de calibration telles les petits cubes. Vous pouvez également vérifier le degré de précision de votre matériel en concevant des pièces classiques comme un benchy 3D.

Contrôlez l’impression des premières couches

Les technologies embarquées sur une imprimante 3D sont certes fiables, cependant des erreurs peuvent provenir de l’utilisateur. Aussi, lorsque vous ne disposez pas encore d’outils de réglage de flux et de température comme un slicer, restez attentif en démarrant un projet d’impression.

En général, il est conseillé aux novices de surveiller la conception des trois premières couches d’une pièce en cours de réalisation. Ceci vous permettra de réagir en temps opportun lorsque surviennent des anomalies telles que décollage de fragments de pièces, faible compactage de couches, etc.

Pensez à réimprimer les pièces de votre imprimante

Les fabricants d’imprimantes prennent souvent soin de concevoir des modèles d’appareils dont les accessoires sont imprimables en 3 D. Il est donc prudent de reproduire certaines pièces susceptibles de s’abîmer afin de faire des économies en cas de problème. Il s’agit par exemple des roues dentées ou des éléments en matière plastique sensibles à une forte température. Enfin, un entretien régulier constitue un gage de longévité d’une imprimante tridimension.

Rédiger un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 %